Ivan Kwiatkowski

Photo Jérome CHABANNE/Hans Lucas pour 01Net
Photo Jérome CHABANNE/Hans Lucas pour 01Net

Biographie

Ivan Kwiatkowski est un expert en cybersécurité. Il mène au quotidien des investigations sur les attaques dites « sophistiquées », impliquant les pirates informatiques affiliés à des états. Il donne également des formations sur l’analyse des virus informatiques. Ses travaux ont été présentés à plusieurs conférences internationales.

L’écriture ne constitue qu’une de ses activités parmi tant d’autres : Ivan pratique la musique, la prestidigitation ou encore le parachutisme… et bien sûr la programmation. Il s’intéresse aux thèmes de l’éthique, de la liberté et de la justice.

Bibliographie

  • Chrysalide (Voy’El, 2015, disponible gratuitement)
  • Rêve d’épines et d’ombre (Anthologie Entre rêves et réalité, Arkuiris, 2017)
  • Gestalt (Le Chant du Cygne, 2021)

Trois questions…

Comment définirais-tu ton rapport à l’écriture ?
Ambigu. Écrire est toujours une expérience douloureuse pour moi. J’agonise tant sur le choix de chaque mot que le processus en devient déplaisant. Pourtant, l’écriture a toujours eu une place importante dans ma vie. Une part importante de mon activité professionnelle repose d’ailleurs sur des compétences littéraires.

Au collège, je tenais un carnet mis à disposition de toute la classe où chacun pouvait venir lire, écrire et commenter – une sorte de mur Facebook avant l’heure. Cette entreprise a solidement soutenu une popularité par ailleurs médiocre. Plus tard, à l’âge de 16 ans, je donnai tort à ma mère qui prétendait que les jeux vidéos ne me rapporteraient jamais d’argent en rédigeant des tests pour un magazine spécialisé. La manœuvre me permit de financer cette addiction pendant un temps.

Aujourd’hui encore, écrire est difficile mais le medium est aussi celui avec lequel je me sens le plus expressif. Il faut bien jouer avec les cartes qu’on a tirées.

Qu’est-ce qu’une œuvre bien écrite pour toi ?
Il me semble que je définirais cela avant tout par la capacité à émouvoir. J’ai également beaucoup d’admiration pour les auteurs qui parviennent à allier le fond et la forme tout en maniant la langue avec habileté. Et je suis très sensible à la manière dont les spécificités du medium sont exploitées pour obtenir un impact maximal sur le lecteur. Si je ne devais citer que quelques œuvres narratives, ce seraient celles-ci :

  • Roman graphique : Watchmen, d’Alan Moore et Dave Gibbons
  • Roman : L’Usage des armes d’Iain Banks
  • Série TV : Hannibal, de Brian Fuller
  • Film : The Fountain, de Darren Aronofsky
  • Jeu vidéo : Valkyrie Profile, du studio Tri-Ace

Chacune d’entre elles, à sa manière, a eu un profond impact sur ma manière de penser l’art.

Si tu pouvais ré-écrire ta biographie, qu’y lirait-on?
« Ivan Kwiatkowski est en réalité Matthew Bellamy. »